LES QUATRE FILLES DU REVEREND LATIMER – Colleen McCullough

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’une petite déception, néanmoins intéressante, que sont LES QUATRE FILLES DU REVEREND LATIMER de l’auteure australienne Colleeen McCullough dont j’avais adoré le roman LES OISEAUX SE CACHENT POUR MOURIR.

Si les OISEAUX SE CACHENT POUR MOURIR a été pour moi une révélation littéraire, je ne peux pas en dire autant de ce roman-ci.

Je dois avouer que je m’attendais à lire une réécriture des quatre filles du docteur March … cela n’a rien à voir. Rien du tout.

On découvre dans ce roman quatre jeune filles ; deux paires de jumelles. Edda et Grace, Heather et Kitty. Elles veulent fuir leur mère (et belle-mère) et décident toutes les quatre d’entrer en formation à l’Hôpital de la ville pour devenir infirmière. Certaines le font par envie, d’autres pour s’émanciper et devenir libre sans pour autant avoir à quitter leurs soeurs.

J’ai beaucoup aimé le premier quart du roman, centré sur cette formation infirmière, sur la description de l’Hôpital dans les années 20 et sur la place qu’occupait les femmes et les infirmières en général dans la société. J’aimais suivre ces filles attachantes.

Puis tout à basculé. Le roman a commencé à parler des relations amoureuses des jeunes femmes et le roman a dégringolé (pour moi). L’auteure a pris la décision de décrire les relations avec un détachement terrible. Je me sentais exclu du livre, exclu des émotions des personnages qui sonnent alors faux. Très faux.
Je ne saurais expliqué ce qui m’a dérangé, mais je ne trouvais pas les relations naturelles, ni jolis, ni logiques. C’était très forcé. Du début à la fin, entre tous les personnages. Tout me semblait décalés et mal imbriqué. Sans parler de la fin qui semblait bâclée tant tous arrivait vite …

Je n’ai pas beaucoup aimé ce roman. Et ça me fait un peu de peine. Je vois que l’auteure a voulu dépeindre des femmes fortes, féministes et ambitieuses. Cependant c’était trop maladroit et too much au final pour que je m’y attache.

Je ne vous le déconseille pas car c’est très agréable à lire car très bien écrit. Mais le fond ne m’a pas passionné ni transcendé. Mais peut-être ai-je raté le message du roman ?

J’aimerais beaucoup avoir vos avis sur cette lecture car je suis sûre que d’autres l’auront tout à fait aimé et j’aimerais lire des avis différents !

Passez une belle soirée, à bientôt !

Aziliz.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s