LES ROCHES ROUGES – Olivier Adam

Bonjour à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler du livre LES ROCHES ROUGES écrit par Olivier Adam et publié chez la Collection R que je remercie sincèrement pour l’envoie ! Il sortira le 4 juin en librairie.

J’ai tout juste dix-huit ans. Je vis chez mes parents. Je vais plus au lycée et j’ai pas de boulot. Je picole trop et je me bourre de médocs. Comment peut-elle croire que je suis capable de la protéger, de lui offrir quoi que ce soit de plus ou de mieux que son mec ?
Depuis qu’on roule elle m’a pas posé la moindre question. Elle m’a même pas demandé où on allait exactement. Je lui ai juste dit que je connaissais un endroit où on serait pénards. Et ça a semblé lui suffire…

Je ne m’attendais pas spécialement à quelque chose en ouvrant ce livre. En tout cas, je ne m’attendais pas à ça.

LES ROCHES ROUGES semble être un condensé des pires atrocités banales de ce monde mais combiné à l’espoir irrationnel qui anime tout être humain blessé.

Ce livre nous présente Leïla, la jeune maman de Gabi. Elle est sans emploi et vit sous le joug de son mari Alex. C’est une femme battue, humiliée, insultée. Une femme qui n’a jamais su être aimé par ses parents, qui s’est fait un peu manipuler par cet Alex et qui n’a jamais eu son mot à dire.

Puis il y a Antoine, une jeune gars de 18 ans, complètement largué, complètement ravagé par les remords et la tristesse. Il fume pour oublier. Il prend ses médocs pour se calmer. Se calmer de quoi ? Oublier quoi ? ça, le livre vous le dira.

Ses deux jeunes gens se sont rencontrés à pole emploi (drôle d’endroit pour une rencontre, tellement normal que ça sonne presque étrange dans un livre) sont tombés sous le charme l’un de l’autre. Et alors que l’ombre du mari de Leïla plane sur eux, elle va finalement s’abattre. Et les voilà en fuite.

Ce roman c’est ça ; la fuite d’un couple. La découverte de deux personnes, de leurs secrets, de leurs histoires, celles de leurs familles. C’est un roman terriblement simple parce que tout semble trop réel, car trop banal mais à la fois si juste. J’ai adoré l’histoire (même si elle est terrible et triste) car elle a le mérite d’être sincère. Je m’explique ; parfois dans ce genre de roman abruptement concret et terre à terre, je ressens un profond malaise. Le genre de malaise qui me murmure que l’auteur joue sur une corde sensible avec presque malhonnêteté. Mais ici je n’ai pas du tout eu cette impression. J’ai trouvé l’histoire triste, émouvante, terriblement touchante mais sans être pathétique ni outrageusement tragique. Alors même qu’elle l’est complètement.

C’est assez étrange à expliquer mais j’espère que vous verrez où je veux en venir.

Ce roman aborde des sujets sensibles et graves qui ne sont pas à négliger dans une société que l’on tend à idéaliser alors même que toutes ces sortes d’horreurs surviennent quotidiennement. Ce roman parle de violence conjugale physique et mentale, de décès, d’inceste, de familles brisées, de dépression. Et si rien n’est vraiment détaillé, la simplicité ne rend les choses que plus vraie.

Vous l’aurez compris j’ai aimé la manière dont Olivier Adam écrit, c’était le premier livre que je lisais de lui et, sans aucun doute, j’en lirais d’autres.

Je vous recommande vivement ce livre. Il est vraiment touchant. Alors rendez-vous le 4 juin peut-être ?

Dîtes moi si ce livre vous tente dans les commentaires ? Et n’hésitez pas à me suggérer d’autres romans de l’auteur !

Passez une bonne journée.

Bisous & carnet japonais.

2 commentaires sur « LES ROCHES ROUGES – Olivier Adam »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s