SOLEIL GLACÉ – Séverine Vidal

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler de SOLEIL GLACÉ écrit par Séverine Vidal et publié chez la Collection R que je remercie chaleureusement de l’envoie de ce joli roman.

Comme si son premier chagrin d’amour ne suffisait pas, Luce apprend que son père – un homme qu’elle a à peine connu – vient de mourir. Et puisque la vie n’en a pas fini avec ses mauvaises blagues, elle découvre ce qu’il lui avait toujours caché : une autre famille.
Mais la rencontre bouleversante de Luce avec Pierrot, un frère tout neuf et différent, va faire fondre son coeur glacé…

En temps normaux, les romans sur fond de développement perso ce n’est pas trop trop ma tasse de thé, souvent trop moralisateur, souvent trop tout d’ailleurs.

Soleil glacé, ce n’est pas ça du tout ! Enfin, si, c’est sur fond de développement perso d’une jeune femme, mais c’est si intelligent et si drôle et si touchant que ça en devient très très beau et très très bien.

Luce est une jeune fille de mon âge en qui je ne me suis pas du tout retrouvée mais qui m’a énormément plus car réelle, car ayant des réactions très humaines, très réaliste et qui aurait clairement pu être ma pote !

En une journée elle perd son copain, apprend qu’il la trompe, perd son père et apprend dans la foulée qu’il a trompé son monde toute sa vie.  Et elle se découvre un frère, Pierrot, qui est un peu différent mais tellement attachant.

C’est un roman qui ne se raconte pas, c’est un roman qui doit se lire, se découvrir et qui ne mène pas vraiment quelque part mais qui nous touche, nous fait réfléchir … c’est à la fois joli et tristement vrai. Parfois ça fait sourire, parfois ça fait pleurer, parfois c’est un peu chiant, parfois c’est trépidant. Cette lecture est vivante, comme nos personnages et même si tout n’était pas parfait, c’était un beau message et une belle histoire que l’auteure nous partageait.

Luce et Pierrot ont une dynamique incroyable et inédite. J’ai aimé les découvrir ensemble, j’ai aimé être la spectatrice de leur rencontre.

J’ai aussi grandement apprécié Luce, son caractère, sa vie, sa famille un peu bancale mais tellement pleine d’amour. J’ai aimé la voir reconstruire sa nouvelle vie avec ce nouveau frère, qu’elle aime immédiatement, avec l’envie folle de le vouloir dans sa vie, alors même qu’elle aurait pu le détester pour tout ce qu’il représente : le mensonge de son père. Mais ce qui m’a le plus touché, c’est certainement la manière dont elle a dû revivre ses souvenirs d’enfance en sachant ce qu’elle sait. C’est la voir comprendre tout ce qu’elle n’avait pas compris ou décrypté. Car au fond, notre point de vue  n’est jamais omniscient, on ne voit ce que l’on sait sans pouvoir imaginer ce que l’on ne sait pas et parfois, on oublie. Parfois j’oublie … et ce livre me l’a rappelé.

Ce roman parle de handicap, de préjugés, de jugement … mais aussi de mensonges, de deuil, de familles …

Pour être honnête, en recevant le livre je n’étais pas du tout emballé, j’anticipais une histoire culcul ou un peu trop moralisatrice ou que sais-je ; mais j’ai bien eu tort. C’est un très beau livre qui mérite qu’on se pose quelques petites heures pour le dévorer et y réfléchir car il nous fait ressentir bien des choses.

Vos avis m’intéressent en tout cas, car je n’en ai pas beaucoup vu passer sur la blogo/bookstagramo-sphère 😉

Bisous & pissenlit

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s