ROMANCE – Arnaud Cathrine

Bonjour à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler de ROMANCE une des dernières publications de la Collection R que je remercie chaleureusement de l’envoie !

ROMANCE est un livre de Arnaud Cathrine, qui est déjà pas mal connu, mais dont je découvrais pour la première fois le travail.

C’est le mojito.
C’est un léger accident.
C’est parce qu’il n’a pas rencontré de fille.
C’est parce que je n’ai pas rencontré de garçon.
C’était juste pour essayer.
C’est pour avoir tout fait ensemble.
C’est pour tous les amis pareil.
C’est entre lui et moi.
C’est la première et la dernière fois.
C’est rien.
Ça va passer.

Romance n’est pas un roman d’amour. Pas de mon de point de vue en tout cas. C’est un roman retraçant un moment de la vie d’un ado complètement paumé dans sa tête et dans sa vie.

Ce livre se lit très, très rapidement, c’est d’ailleurs plus une nouvelle mais comme c’est écrit en ÉNORME, il parvient à donner l’illusion que c’est un vrai roman. Mais je dois avouer qu’on est rapidement pris dans l’histoire et de ce fait j’ai terminé le roman en 2 heures à peine.

Cependant, malgré le fait que je voulais savoir ce qui se passait, je n’ai pas aimé le roman. Pourquoi ? Parce que ce livre m’a mise extrêmement mal à l’aise. Pas seulement parce que l’écriture est « soit disant » crue mais plutôt parce que le personnage est malsain tout en étant présenté comme un héros victime.

L’histoire est celle de Vince, un ado gay, qui est fan d’un acteur de porno (*tic 1*), qui espère trouver le grand amour et qui essaie de survivre entre ses deux meilleurs amis et les petits cons du lycée que l’on a tous connu.

Bon jusque là, rien d’anormal mais je vais devoir spoiler pour que vous compreniez pourquoi je n’ai pas apprécié ce personnage. Vince est méga chelou et je vais vous le démontrer en 3 points :

  1. Il regarde des gars dans le métro/ dans la rue (bon jusque là, RAS) mais au lieu de juste les trouver mignon et de simplement se dire « oh, il est cute. basta. fin de l’histoire » il écrit un petit descriptif de ces braves jeunes hommes dans un espèce de carnet digne d’un probable futur serial killer.
  2. Il fait croire à ses potes qu’il parle à un certain correspondant se nommant Oliver. Alors qu’en fait il fantasme tout seul dans sa tête et que cet Oliver est en réalité un acteur de porno qu’il admire. QUI FAIT  CROIRE CA A SES POTES ?! QUI ?!
  3. Il manipule les gens avec une inhumanité effrayante, il utilise les gens dans son propre intérêt. Et non, c’est au delà de l’égocentrisme propre aux adolescents, ce personnage est ultra malsain … bien-sûr c’est selon mon interprétation de la vie

Bref, Vince est pour moi détestable du début à la fin. J’ai lu énormément de critique dithyrambique du roman disant que c’était une parfaite représentation des ados mais je ne vois pas en quoi. Oui Vince est obsédé par le cul et les mecs mais ça ne suffit pour faire d’un roman une représentation parfaite de l’adolescence. C’est d’un cliché affolant qui se veut moderne car traitant d’homophobie et de sexualité. De plus, il écrit partout que l’auteur écrit en langage cru et blabla, mais ce n’est pas que c’est cru, c’est juste puéril. Ecrire BITE en énorme sur une seule page ne fait pas de nous un héros moderne de la littérature. Ok cool, il y a écrit BITE, qui s’en offusque encore ? J’ai détesté cette espèce de sur-jeu littéraire qui semblait forcé dans bien des phrases.

De plus j’en ai assez des romances gay ou les personnages ne sont que gay. Cela devrait être une simple caractéristique, sans plus, mais dès qu’un personnage est différent les auteurs semblent vouloir centré leur perso sur ce seul point et c’est dommage. L’orientation sexuelle n’est pas un personnalité en soi. Et hétéro comme gay on ne peut réduire une personne à cela. Et dans ce roman, à part vous dire que Vince est gay, je ne saurais pas vraiment quoi vous dire de plus

Et je terminerai en disant que ce livre est tout sauf la narration d’un premier amour. Et si c’est ça l’amour alors vraiment j’ai du raté un épisode de la vie et je remercie le ciel de l’avoir raté. Cependant, je dois moduler mes propos car il se pourrait que l’auteur voulait justement dénoncer tout ce que je lui reproche. Dans ce cas je n’aurais qu’une chose à dire ; c’est maladroit car on a plus l’impression qu’il banalise tous les comportements limites du personnage ! Mais si vraiment c’est une dénonciation alors je dois avouer que je serais grandement rassurée et que j’en viendrais même à recommander le livre car, comme je l’ai dis, il se lit vraiment très vite car très entraînant au final.

Bref, vous l’aurez compris, en l’état actuelle de mes interprétations personnelles, je ne suis pas très fan de ce roman.

Bisous & mojito.

 

7 commentaires sur « ROMANCE – Arnaud Cathrine »

  1. Mince, c’est vrai que j’ai lu beaucoup de belle critiques sur ce roman mais du coup je ne l’acheterai pas. Déjà que ça soit écrit gros et se fasse passer pour un vrai roman, je n’aime pas. Du coup as-tu lu la trilogie « à la place du coeur » de l’auteur ?

    Aimé par 1 personne

    1. Après, c’est peut-être moi qui l’interprète vraiment mal aussi … si tu as l’occasion de l’emprunter à quelqu’un n’hésite pas à t’en faire ta propre idée 😉
      Pas du tout, je connaissais de nom, mais j’avoue qu’après cette lecture ça me refroidit un peu de commencer la saga … tu l’as lu toi ? Si oui, qu’en as-tu pensé ? 😀

      Aimé par 1 personne

  2. Je suis tombé sur ton blog par hasard en recherchant des chroniques sur Romance, d’Arnaud Cathrine. J’ai lu attentivement ton texte et il est évident que nous n’avons pas lu le même livre.

    Je ne prétends pas détenir LA vérité, je te rassure. Je sais qu’il y a autant de versions d’un même livre qu’il y a de lecteurs, mais je ne peux m’empêcher de penser que tu es passée à côté de celui-ci.
    Comme tu envisages toi-même d’en avoir eu une mauvaise interprétation et que tu invites tes lecteurs à échanger et « à [t]e dire que [nous sommes] d’accord, pas d’accord, », je me permets d’intervenir. Et aussi parce que ça serait dommage de priver Les Lunettes de Jenni de découvrir cette histoire qui lui faisait envie avant de te lire.

    Tu as vu en Vince un « ado complètement paumé dans sa tête et dans sa vie ». C’est le cas, effectivement. Comme pour beaucoup d’ados. Cette période est encore plus sensible quand le jeune est différent (quelle que soit cette différence). L’homosexualité de Vince n’arrange rien pour qu’il se sente bien dans sa peau. Même s’il a passé le cap de l’acceptation, il lui reste maintenant à se trouver un copain. Pas facile pour les jeunes hétéros. Encore moins pour les homos.

    Si la découverte de la sexualité s’est passée de façon plus sereine pour toi, tu peux t’estimer chanceuse. Pour avoir reçu plus d’une fois les confidences de mes amies, je sais que les premières amours sont souvent loin d’être idéales. Il n’empêche qu’il s’agit bien dans le cas de Vince d’une première histoire d’amour. Pas celle qu’il attendait, pas celle non plus dont il aurait rêvé, mais une histoire d’amour quand même.
    Je suis tellement d’accord avec toi quand tu dis qu’on ne peut réduire une personne à sa seule sexualité. Mais dans ce cas, l’homosexualité du personnage fait toute la particularité de cette histoire. Ce qui arrive à Vince ne pourrait arriver à un hétéro. Sans homosexualité, il n’y a plus d’histoire. En tout cas, pas celle-ci.
    Donc il est normal que l’histoire tourne autour de cette « caractéristique », ce qui semble te déranger.

    Je ne te connais pas, mais à te lire, j’ai l’impression que tu as de l’homosexualité une connaissance très superficielle (peut-être même uniquement à travers la fiction), mais certainement pas de l’intérieur. Ce qui expliquerait que tu n’aies pas les « clés » qui t’auraient permis de décoder l’attitude de Vince.

    Tu avoues ne pas connaître l’auteur que tu lisais pour la première fois. C’est peut-être la raison pour laquelle la manie de Vince de croquer les mecs dans son carnet t’a semblé si douteuse. Sans doute la lecture de « J’entends des regards que vous croyez muets », le roman précédent d’A. Cathrine (un VRAI roman selon tes critères puisque la typo est de taille normale) t’aurait « rassurée » sur la santé mentale de Vince.

    Voilà. Il ne t’aura pas échappé que je fais partie des lecteurs qui ont beaucoup aimé cette histoire.
    J’espère que tu ne m’en voudras pas de m’être rependu ici si longuement.

    Aimé par 1 personne

    1. Hey !
      Je suis ravie d’avoir lu ton commentaire et je suis surtout ravie que tu ais pris le temps de venir me répondre ! Car c’est exactement pour ce genre d’échange que je me suis lancée dans la blogosphère ; comme tu l’as dit, il y a autant de version d’un même livre que de lecteurs !
      Je suis complètement d’accord avec ton interprétation en début de commentaire : au début du roman je trouvais que ça partait bien pour cette raison, on voyait un ado vivre son mal-être d’adolescent commun à la majorité mais additionné au fait qu’il soit gay et que l’être et l’assumer dans un lycée en France c’est clairement pas tout rose tous les jours. Jusque-là dans le roman, je n’avais rien à redire. Le début quand son « pote » l’insulte à la soirée, j’étais vraiment touchée par Vince et je me suis dit : « ok, ce livre va être dur, mais il est là pour au moins dénoncer l’homophobie, c’est important ». Bref Vince, en plus de devoir gérer tout ça, veut vivre une histoire d’amour. Et oui, hétéro comme gay, c’est pas facile. Et qu’il vive une histoire chaotique et bancale n’est pas du tout mon problème car la vie n’est pas parfaite, les gens ne sont pas parfaits et il faut des livres pour rappeler aux lecteurs (et surtout aux plus jeunes) que oui, la vie n’est pas un conte de fée de A à Z. Mon problème c’est que cette histoire comme elle est écrite, ne m’a pas paru une histoire d’amour, l’auteur l’a écrite comme telle, l’a pensé comme telle, mais de mon point de vue de lectrice je n’arrivais pas à interpréter ce que vivait Vince comme de l’amour, je n’arrivais pas à me dire « il est amoureux là » ! Si ce roman était une « biographie » par exemple, je ne me serais pas posée de question et je l’aurais lu comme une « vérité-vraie » car la personne était réellement amoureuse, cela aurait été un fait ! Mais ici, c’est un roman, Vince est fictif et tout réside dans le lecteur face à lui. Et moi, lectrice que je suis, dans ce roman, je n’ai pas réussi à y croire et pas parce qu’il est gay mais surtout parce que Vince me parait comme un personnage très problématique car manipulateur et menteur avec ses amis et l’histoire du carnet me semble vraiment aberrant (mais je me renseignerais sur le livre dont tu parles !). Et même si la fin du roman m’a fait de la peine (pas tant pour Vince mais plus pour les personnes qui ont déjà vécu une pareille histoire), ça n’a rien enlevé au fait que j’ai trouvé tout le reste du livre maladroit et parfois limite.
      Et oui, il n’aurait pas été gay, cette histoire n’aurait pas pu exister, mais ce n’est pas le problème car le truc, c’est que de mon point de vue cette histoire aurait pu être vraiment splendide si Vince avait eu une personnalité plus riche, moins malsaine mais tout en lui gardant ses petites imperfections qui le rendent humain. J’aurais adoré aimé cette histoire car la fin, si j’avais réussi à vivre l’histoire d’amour telle qu’elle est présentée, m’aurait vraiment bouleversée … mais là, j’ai juste réussi à trouver ça triste avec beaucoup trop de détachement pour les personnages ici présentés et c’est surtout ça que je regrette.
      Bref, on a pas eu les mêmes impressions en lisant le livre et je trouve cela intéressant au final de voir comment tout peut être interprété différemment !!
      PS : cependant, ton commentaire me gêne pour deux, trois petites choses, je pense que c’est sans malveillance que tu l’as dit, mais je préfère être honnête avec toi et te faire part de mon ressenti. Car comme tu l’as dit, tu ne me connais pas, alors n’essaie pas d’interpréter qui je peux être, ce que je vis ou ai pu vivre. Car oui je suis une fille, mais le reste tu n’en as pas idée alors les petites phrases du genre «Si la découverte de la sexualité s’est passée de façon plus sereine pour toi, tu peux t’estimer chanceuse. »/ « l’histoire tourne autour de cette « caractéristique » ce qui semble te déranger » / « j’ai l’impression que tu as de l’homosexualité une connaissance très superficielle (peut-être même uniquement à travers la fiction), mais certainement pas de l’intérieur » est assez choquant à lire. Je ne vais pas me formaliser sur ses quelques remarques personnelles mais je préférais quand même te dire que ce n’était pas très cool à lire, surtout que dans mon article, même si je n’ai pas aimé le roman, j’estime n’avoir attaqué personne car j’aime pas trop attaqué les gens, j’aime juste partager mes avis, qui sont personnels, transitoires et non figés dans le marbre, c’est pour ça que j’aime bien échanger sur les sujets d’ailleurs x)
      Bisous

      Aimé par 1 personne

      1. Désolé si ma franchise t’a heurtée. Même si j’ai essayé de prendre le plus de « gants » possibles, je me suis encore montré maladroit et j’en suis désolé. Je ne sais pas si tu as eu la curiosité d’aller faire un tour rapide par chez moi, mais si c’est le cas, tu as du comprendre le pourquoi du comment (l’éternel problèmes de l’absence de filtres sociaux chez les autistes).
        Comme je te l’ai dit, je ne te connais pas. Ces impressions que j’ai eues, c’est uniquement ce que j’en ai déduis de la lecture de ton texte. N’y vois aucune attaque personnelle.
        Je pense au contraire que c’est moi qui ai pris tes remarques sur Vince de façon un peu trop personnelle (C’est tout juste si je serais plus blessé si c’était qui avait écrit le livre !!!). Etant passé par-là moi-même quand j’étais jeune, j’ai trouvé cette histoire tellement réaliste que je crois bien m’être senti blessé que tu trouves Vince malsain et manipulateur. Ton interprétation des choses est tellement en décalage avec la réalité que j’ai sauté sur ton invitation pour te donner ma vision de l’histoire et échanger avec toi.
        Comme toi, j’estime que toute la richesse des blogs est dans l’échange constructif, même (et peut-être surtout) quand les avis divergent, et dans le respect des autres..Et rien que pour cela, je te remercie d’avoir pris la peine de me répondre.

        Aimé par 1 personne

      2. J’avoue que je pensais que ton pseudo était plus de l’humour qu’une réalité et si j’avais connecté mes deux neurones entres-elles j’aurais peut-être pu comprendre x)

        En tout cas, je comprends pourquoi tu as autant aimé le livre si tu as pu d’identifier au personnage et forcément avec ce que j’en dis ça passe moyen, mais peut-être est-ce simplement que ma propre personnalité est trop éloignée de celle de Vince pour que j’ai réussi à m’y attacher et que j’ai interprété certain de ses comportements comme limites parce qu’ils m’apparaissent illogique selon mon propre schéma de pensées !

        Et oui c’est d’autant plus intéressant quand les avis divergent, ça permet aussi de se mettre à la place d’autres personnes et d’essayer de voir les choses autrement ! J’ai été ravie de te lire en tout cas et je te souhaite de belles futures lectures 😉

        Bisous
        ps : j’irais faire un tour sur ton blog en tout cas !

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s