LÀ OÙ JE ME SUIS RETROUVÉE – Jasmine Warga

Bonjour à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler de LÀ OÙ JE ME SUIS RETROUVÉE de Jasmine Warga, traduit par Pauline Vidal et publié chez les éditions Hugo New way que je remercie de l’envoie !

J’ai lu ce livre en compagnie de Jojo aka livresansfin que vous pouvez retrouver sur insta ou sur son blog ET MÊME sur YouTube ; c’est que c’est une jeune personne polyvalente !

Mais je cesse de discourir et je vous parle du livre !

Pour Taliah, la musique est toute sa vie. Ses chansons préférées l’ont aidée à affronter les pires épreuves, notamment celle de n’avoir jamais connu son père. Sa mère a toujours été très secrète, et refuse de lui donner la moindre information sur ses origines. Jusqu’au jour où Taliah tombe sur une mystérieuse boîte à chaussures contenant les lettres d’un certain Julian Oliver… Sérieusement ?
La star de rock indé en personne ?

Alors, comme on peut le comprendre en lisant le titre, ce livre parle de recherche de soi. En effet, Taliah notre héroïne va faire la rencontre de son père !
Julian Oliver va rentrer dans sa vie aussi vite qu’il en est parti et c’est ainsi qu’elle va se retrouver dans sa voiture (avec sa meilleure amie) en route vers chez ses grands-parents qu’elle n’a jamais connu !

Ainsi ce n’est pas seulement un père qu’elle va rencontrer mais une partie complète d’une famille dont elle n’avait jamais eu vent. Et en faisant la connaissance de tout ce petit monde elle va découvrir tout un pan de la vie de sa mère qu’elle ne soupçonnait pas. C’est à la fois une découverte de son propre passé et à la fois une découverte du passé de ses propres parents.

Je dois avouer que j’ai été très surprise par la rapidité du roman ! Il est court, très court et est divisé en quatre partie ; 1 partie = 1 jour. Et oui, ce roman se déroule dans un laps de temps infiniment court et pour aborder un sujet pareil je dois avouer que cela m’a beaucoup surprise !

En fait je m’attendais à une histoire complète de A à Z ; je pensais que l’on allait voir Taliah découvrir l’existence des lettres de son père et compagnie alors que pas du tout !! Premier chapitre : Julian Oliver frappe à la porte. Deuxième chapitre ? Ils partent dans sa voiture !
En fait on n’a pas le temps de commencer le livre qu’on en est déjà au milieu de l’histoire !! C’est à la fois prenant mais on a rapidement un sentiment de vertige qui nous gagne, comme si l’espace-temps se mettait à nous encercler tout en se refermant sur nous ; et je dois avouer que j’ai adoré l’expérience car ce livre n’est pas une quête personnelle aboutit. En fait, cette histoire nous présente l’amorce d’un nouveau commencement et je dois avouer que ça m’a beaucoup plu comme concept !

On ne s’ennuie pas dans ce livre, entre le présent où la vie de Taliah bascule en quelques secondes seulement et entre les flashbacks nous dévoilant la rencontre et la relation entre les parents de la jeune fille, il n’y a pas de place pour le superflu et l’ennuyeux ; et ça c’est toujours appréciable dans les romans !!

Cette histoire parle donc de retrouvaille famialle, mais pas que ! En découvrant son père, Taliah va aussi évoluer mentalement ; accepter de s’ouvrir au monde, aux inconnus (et pas seulement à son père, mais je n’en dirais pas plus !).

En parlant de Taliah, elle est un personnage que j’ai bien aimé, c’est une adolescente timide mais sans tomber dans l’ultra cliché ! Je l’ai trouvé touchante et vraie, ses réactions étaient crédibles, sensées et j’ai adoré ses références musicales (car oui, les amoureux de la musique seront servis dans ce roman !!!) qui lui donnait un relief appréciable ; elle avait un savoir, des goûts et des convictions qui la rendait « réelle ».

Pour parler de ses parents, ils sont assez … étranges dans le sens où ils nous laissent avec mille questions sans y  répondre vraiment !! J’ai ressenti toute la frustration de Taliah, toutes ses interrogations et son agacement face à temps de portes fermées et comme elle j’ai dévoré les passages où l’on nous parle du passé entre Julian & Lena !

Par contre, Harlow, la meilleure amie de Taliah m’a bien … m’a beaucoup … m’a énormément agacée ! C’est un personnage insupportable et moralisateur qui (à mon sens) manipule Taliah ! J’ai détesté cette fille mais elle est utile à l’histoire ; elle représente ce genre d’ami qui change avec le temps, qui, sans être mauvais, prend juste un chemin différent de celui de son ami de toujours (ici Taliah). J’ai à la fois trouvé sa présence insupportable et intéressante (#estcelogique?) malgré un « dénouement final » entre elles qui me laisse mitigée …

Enfin, j’ai adoré la famille de Julian ! Ils étaient meurtris, touchants, accueillants, profondément gentils ! Et mention spéciale au grand-père qui avec une seule pauvre réplique à réussi à me faire éclater de rire.

Bref ce livre parle à la fois de drame familial et d’espoir. De retrouvailles de proches mais aussi de soi. C’est à un décollage prometteur que l’on assiste mais dont on ne verra pas le vol car au moment où le trajet commence, le livre se termine ; j’espère que cette métaphore très imagée vous parlera. x)

J’ai aussi beaucoup aimé la manière dont l’auteure a organisé son récit ; en nous offrons un moment de vie, une brève rencontre avec des personnages intéressants et touchants. On avait réellement l’impression de ressentir la colère, la frustration ou le sentiment d’être perdue de notre héroïne et sa curiosité avide de connaître son passé, leurs passés.

Enfin, c’est un livre touchant que j’ai aimé suivre même si j’aurais bien aimé qu’il dure un peu plus longtemps car je reste avec quelques questions sans réponses !

Alors, est-ce que je le recommande ?

A celles/ceux qui cherche une lecture légère mais touchante ? Absolument.
A celles/ceux qui veulent une histoire qui s’achève avec un véritable FIN, sans n’avoir plus aucunes questions en tête ? Je pense que ce livre va vous frustrer.
A celles/ceux qui veulent suivre pendant quelques heures une adolescente en quête d’elle-même ? Je crois bien que c’est ce que vous cherchez !

Bisous & vinyle.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Un commentaire sur « LÀ OÙ JE ME SUIS RETROUVÉE – Jasmine Warga »

  1. Autant les thématiques m’intéresse vraiment, autant je pense le fait que le livre soit très court et se passe dans un laps de temps hyper réduit risque de me frustrer énormément. J’imagine bien qu’il s’agit du genre de moments de la vie qui font grandir extrêmement vite, mais j’ai un peu de mal à concevoir une évolution réelle du personnage en si peu de temps. Du coup, je pense que malheureusement ce n’est pas pour moi.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s