NICHOLAS – Emma Chase

Bonjour à tous !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler de la toute nouvelle saga d’Emma Chase ; j’ai nommé ‘Il était une fois‘ tome 1 : Nicholas. Ce roman est publié chez Hugo New Romance, que je remercie de l’envoie !

Alors, Nicholas, de quoi ça parle ?

Quand Cendrillon rencontre son prince charmant
à New York

Nicholas Pembrook est le prince héritier du trône de Wesco. Son Délice Royal, comme le nomment les médias est incroyablement sexy, il a un charme fou mais il est terriblement arrogant… en même temps, comment ne pas l’être quand tout le monde s’incline constamment devant vous ?
Par une nuit froide, sous les flocons de neige à Manhattan, le prince rencontre une ravissante brune qui ne baisse pas les yeux et ne fait pas de révérence… mais lui envoie une tarte en pleine figure. Nicholas tombe sous le charme et est prêt à tout pour parvenir à ses fins.
D’autant qu’avec l’échéance de son mariage royal, le monde entier scrute ses moindres mouvements. Mais le plus important, au‑delà de ce qu’il représente, le prince devra décider qui il veut être : un roi… ou l’homme qui aimera Olivia pour toujours.

Ce livre est une romance de A à Z … et qu’est-ce que j’ai aimé la découvrir !

On rencontre Nicholas, prince héritier de Wessco, prenant très au sérieux sa position, son image et son rang ! Si sa condition lui pèse, il ne s’en plaint pas tant ; il est résigné à vivre à la vue de tout un royaume, de se construire une image soigneusement étudiée et de satisfaire sa grand-mère, la reine. Mais le jour où elle lui annonce qu’il a environ 6 mois pour choisir (parmi une petite liste rédigée par ses soins) une femme convenable à épouser ; il décide que, quitte à s’engager pour la vie, autant vivre avec joie les derniers mois de liberté qu’il lui reste ! Et c’est en se rendant à New-York pour récupérer son petit frère, qu’il va rencontrer Olivia …

Olivia, elle, est à l’opposé de Monsieur le Prince ! Elle travaille dur pour sauver la brasserie familiale, payer ses dettes, économiser pour les études de sa petite sœur, tout en devant gérer son père !

De prime abord, ils n’ont rien en commun, MAIS, ils vont se rencontrer et ce qui doit arriver arrivera …

J’ai. Adoré. Suivre. Cette. Histoire !

En commençant le livre, je m’étais fait une très nette idée de la suite des événements ; ayant lu beaucoup de romance dans le genre, je pensais que ce livre suivrait cette « ligne directrice invisible » semblant régir la plupart des romans romanticolala !
Mais je dois bien avouer que j’ai eu tort ; cette histoire m’a surprise et à plusieurs reprises !

Les personnages sont drôles, vraiment. J’ai beaucoup ris tout au long du roman, de bon cœur et à voix haute et, personnellement, c’est assez rare pour être souligné !

– Qu’est-ce que c’est que cette chose ? je demande.
– C’est mon chien.
– Non, non. J’ai des chiens. Les chiens descendent des loups. Cette chose descend d’un rat. D’un rat très laid.

Ainsi, je pensais avoir à faire à un livre léger, drôle …
Et, oui, il l’est en parti, mais je me refuse à le résumer à cela ! L’auteure, en donnant plus de profondeur à ses personnages, nous offre des situations fortes en émotions, car plausibles et éloigné du fastes et des paillettes ! Ce livre s’équilibre entre problèmes irréels de la royauté (qui peuvent nous sembler un peu lointains) avec des soucis bien plus terre-à-terre, plus touchant !

Les personnages de ce bouquin m’ont conquise ! J’avais légèrement peur que Nicholas soit un petit cliché du Princebeaugosseinutile mais s’il peut nous le laisser croire dans les premiers chapitres, la suite nous prouve que non ; ce n’est qu’une apparence qu’il se donne !
Je l’ai trouvé touchant, et d’autant plus lorsque je lisais ses pensées !
C’est un orphelin, un frère inquiet, un homme au destin trop grand et un garçon triste.

Quand j’étais plus jeune, je trouvais ça drôle – bizarre.
Mais maintenant, je trouve juste ça triste.

Son frère Henry est bien différent ! Plus hanté, moins enjoué, il fait n’importe quoi pour attirer l’attention sans que l’on comprenne réellement pourquoi (au début).
Il est extrêmement drôle et apporte un petit quelque chose que je ne saurais définir ! Je crois simplement qu’il est mon personnage préféré ; il est drôle, immature, cache ses démons, refuse de se plier à l’étiquette mais il est adorable !

Olivia, elle, est un personnage de femme forte et déterminée ! J’ai adoré cette fille car ses réactions étaient toutes justifiées ; elle ne faisait pas de scènes inutiles, pas de sanglots sans fondement. Bref, je l’ai adoré.
Puis, elle a eu LA phrase qui m’a fait dire que ce roman était qualitatif :

Cela fait longtemps que je suis mon propre héros – je sais comment faire.

Parce que oui, j’aime ce genre de discours ! Je veux croire qu’on peut être notre propre héro ; c’est peut-être niais de ma part mais j’ai envie de croire que l’on peut se sauver nous même et ne pas avoir à attendre après une tierce personne ! De plus Olivia a un grand cœur, elle déborde de sentiments sincères envers son père, sa sœur, Nicholas, le monde entier … mais sans niaiserie !
J’ai adoré la relation qui existe entre elle et sa sœur ; qui est un petit phénomène à elle seule (et j’ai hâte de la découvrir dans le tome 3) !

Le couple Nicholas/Olivia fonctionne à merveille, j’ai adoré leur dynamique ! Ils sont drôles, touchants, mignons et j’ai adoré voir l’évolution de leur mentalité au fil du roman ! De la résignation de ne passer que quelques jours ensemble, cela se transforme l’espoir de partager au moins quelques mois pour finalement en arriver à la colère et l’acceptation.

Puis parlons de ce final que je n’avais pas du tout envisagé ; j’ai été ravie de ce qu’a décidé d’écrire l’auteure car tout au long du roman aucuns indices ne nous permettaient de le prédire.

Si j’avais un reproche à faire ça serait le langage un peu vulgaire que peu parfois employer Nicholas quand il s’agit de parler de sexe. Je trouvais que les mots utilisés ne collaient pas forcément à sa personnalité !

Ce roman se lit très facilement, les pages vous filent sous les doigts à une vitesse folle ! J’ai beaucoup aimé découvrir les personnages, leur histoire et j’ai énormément ris !

De plus j’ai appris un mot ! Oui oui.
Cathartique, adjectif : qui purifie, libère des éléments considérés comme impurs.

Alors finalement, est-ce que je le conseille ?

A celles/ceux qui aiment les romances ? Absolument.
A celles/ceux qui détestent les romances ? Ne vous faites pas de mal, vous risquerez de ne pas vous en remettre.
A celles/ceux qui veulent avoir des cœurs dans les yeux pour la saint-valentin ? Foncez !
A celles/ceux qui cherche une romance saupoudré d’une dose exceptionnelle de drôlerie ? Ne restez pas planté là, voyons, agissez, courez chez Gibert ou allez à la Fnac  !
A celles/ceux qui veulent rêver à des princes charmants modernes ? Je crois, sans me tromper, que ce livre est ce qu’il vous faut.

Bisous & tarte.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 commentaires sur « NICHOLAS – Emma Chase »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s