EVERYTHING EVERYTHING – Nicola Yoon

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de everything everything de Nicola Yoon que j’ai lu en VO (bravo à moi même). Je l’ai emprunté dans la bibliothèque personnelle de Wonder&cie qui, comme vous l’aurez peut-être compris, est un peu mon fournisseur officiel (après Gibert & la FNAC).

J’avais vu tellement d’avis positifs et élogieux sur cette histoire que j’avais hâte de la découvrir à mon tour. De plus, le film sortant bientôt, je préférais l’avoir lu avant de le visionner.

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Ce livre est magnifique, l’histoire touchante et vraie et les personnages sont aussi adorables que réels.

Ce roman est racontée par Madeline, Maddy, qui a vécu sa vie enfermée dans sa maison à air filtré. Elle n’a jamais vu l’océan, n’a jamais pu courir dans un champs ; elle est prisonnière de sa maladie qui l’isole.
Elle n’a que peu de contact humain ; sa mère, son infirmière – et amie – Carla et ses professeurs.
Puis Olly s’installe dans la maison voisine et tout change.

Le texte aurait pu être lourd, remplie de ressentiment et de colère envers le monde, mais non. Maddy est drôle, a beaucoup de recul sur sa propre maladie et vit sa vie (à défaut de comme elle le veut) comme elle le peut.
Elle a été adorable à suivre du début à la fin ! Jamais à un moment je ne me lassais de lire ses pensées, ses sentiments ; elle semblait réelle, pas simplement un personnage inventé dont l’auteure aurait construit un passé, un futur … j’avais l’impression de lire un journal intime et c’était addictif !

Puis parfois, elle avait des répliques, tellement improbables :

You don’t want to see this one, Carla. It’s bad. The cat dies.

Puis elle rencontre Olly, nous rencontrons Olly. Il est drôle, sexy (c’est lui-même qui le dit, je ne fais que le répéter) et tellement intéressant. Tout au long du récit, on en apprend un peu plus sur lui, ce qui le rend plus humain, plus vrai ; il ne déballe pas sa vie en deux répliques (pas comme dans certains romans … #jdisçajdisrien).

Le duo Maddy/Olly était parfait. Simplement parfait. Leurs échanges semblaient naturels, drôles souvent, mais jamais forcés ! Le tout baignant dans un océan d’adorabilité.

L’écriture de l’auteure était fluide, addictive et tellement aérée ! Aucuns mots en trop, des descriptions rapides et efficaces, jamais dans l’excès ! J’en oubliais presque que je ne lisais pas en français tant la syntaxe était organisée et légère.

Puis il y a  le livre en lui même … au delà d’être une merveille de jolis mots, la mise en page était tellement originale ! Des dessins, des pages de journal, des illustrations représentant l’écran d’ordinateur de Maddy … cela rendait le tout plus riche encore, plus addictif.
On ne lisait pas seulement cette histoire, on la vivait en la contemplant !
Et c’est d’ailleurs ce que le livre nous hurle ; de vivre !

Everything is a risk. Not doing anything is a risk.

Quand vous refermerez ce livre, je peux vous assurer que dans votre esprit, il va y avoir un changement, peut-être infime, mais il y en aura un. On ne peut pas rester insensible à cette histoire qui vous délivre son message avec beaucoup de sensibilité.

Ce livre parle d’amour, oui, mais pas que ! Il parle d’évolution personnelle, de notre rapport à la vie, de ce que les autres peuvent changer en nous mais il parle aussi de confiance, de famille, de problèmes et de tout ce qui fait la vraie vie !
Car au final, le vrai sujet de ce livre, à mes yeux, c’est la Vie.

Je comprend maintenant pourquoi ce roman était si aimé ! Si vous ne l’avez pas lu, c’est le moment. Il ne changera peut-être pas votre vie …. mais peut-être que si.

Est-ce que je le conseille ?
Si vous êtes un être humain ? Foncez.
Si vous n’êtes pas un être humain ? Puisque tu lis ces lignes c’est que, quoi que tu sois, tu peux lire. Donc tu peux lire everything everything. Donc tu dois lire everything everything. CQFD

 

Bisous & T-shirt noir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

10 commentaires sur « EVERYTHING EVERYTHING – Nicola Yoon »

  1. Yo eonni !
    Je suis ravie de voir que tu as tout autant apprécié ce livre que moi, d’ailleurs je trouve que tu as super bien décrit Maddy comme tu le dis, elle semblait réelle, c’est un personnage très attachant. Maintenant j’espère vraiment (je croise les doigts) que le film sera à la hauteur des émotions que transmet le livre et non une énième adaptation ratée comme bien trop souvent …
    Bisous et kimbap ♡

    Aimé par 1 personne

    1. Annyo eonni !
      Moi aussi je croise les doigts pour que le film soit une réussite ! S’il est bien fait, il pourrait être tellement tellement tellement beau !!
      Bisous & bibimbap ♡♡♡

      J'aime

    1. Ce livre est vraiment très beau et la lecture marque réellement les esprits !
      Petit conseil, lis le vite !! Car après la sortie du film j’ai peur que twitter, insta etc… se mettent à spoiler quelque peu !
      Merci pour ce joli commentaire !
      ♡♡

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s