CINDER – Marissa Meyer

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd’hui pour parler de Cinder de Marissa Meyer dont la couverture de la VF est biiien plus jolie que celle de la VO.
Officiellement c’est une réadaptation moderne de Cendrillon. Dans les faits, mise à part le prénom et quelques détails posés ci et là … il n’y a pas réellement de rapport, je trouve.

Je dois pourtant avouer que c’est justement parce que c’était une réécriture que je m’étais mise à lire ce livre. Si la réadaptation m’a déçu, le roman, lui, m’a beaucoup plu. Et non, cela n’est pas incompatible !

Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la Lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque …
Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille …

Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

L’auteure nous présente son monde futuriste au fur et à mesure des pages, nous délivrant des informations à travers les souvenirs de Cinder. On apprend que notre monde a subi quatre guerres mondiales en totalité et que, de plus, un peuple lunaire, dirigé par une reine à moitié psychopathe, en veut à l’avenir de notre liberté.

J’ai aimé découvrir ce nouveau monde, qui est pourtant le notre. L’auteure semble savoir précisément où et comment elle va nous mener à la découverte de son univers, nous laissant sur notre faim en se contentant d’effleurer la situation des autres continents sans jamais réellement l’expliciter. Elle nous présente un continent asiatique unifié et dirigé par un empereur tentant de préserver la paix entre la Terre et la Lune.

Cet empire, ce peuple lunaire ; le cadre du roman était excellent et addictif ! On veut savoir tout les détails, tout ce qu’il s’y cache. Au delà d’une dystopie, nous avons un roman fantastique et j’ai hâte que l’un des tomes nous embarque sur la Lune !

Parlons de notre héroïne, Cinder. Si Cendrillon est douce et rêveuse, Cinder, elle, agit et ne veut pas se contenter de rêver sa vie. Elle est intelligente, débrouillarde mais se trouve être aussi chanceuse qu’une huître à la période de Noël. Tout lui tombe un peu sur le coin de la gueule. Entre son beau père, sa sœur, son pied et la pluie quand elle se précipite pour avertir le prince, c’est à se demander si l’auteure ne lui veut pas du mal ! Mais ça la rend drôlement attachante. Elle galère mais persévère. Elle est toujours prête à se battre, à se sauver, elle n’est pas défaitiste et ne baisse pas les bras ! Bref, elle aurait pu être une héroïne parfaite si seulement elle n’avait pas eu la désagréable idée de regarder le prince Kai comme la huitième merveille du monde, sans d’autres raisons qu’il est le prince et qu’il est beau.
Je vais moduler mes propos et dire que c’est surtout le cas au tout début du livre et que vers la fin ça devient un peu plus profond.

Le prince Kai est plutôt sympathique, il doit faire face à de vrais problèmes, et on ressent la pression qu’il a sur ses épaules. On ne nous présente pas un prince lisse et parfait, on a un garçon qui essaye de sauver son peuple sans savoir comment se sauver lui-même. Mais sa relation avec Cinder m’a paru très trèèèès superficielle ! Et c’est un peu dommage car c’est censé être une part importante de l’histoire vu que c’est une réécriture de Cendrillon !

Cependant les persos ont de vrais personnalités recherchées et pour cela, je pardonnerai donc volontiers cette romance un peu niaise.

Les personnages secondaires sont nettement catégorisés ; les gentils sont gentils, les méchants ne sont rien d’autre que méchants, sans nuances. Dans ce cas, ce n’est pas une critique car cela rentre dans les codes des contes.

L’écriture de l’auteure a été agréable à suivre, les pages défilaient sans longueurs.
Ce roman marque le premier tome des Chroniques Lunaires et j’avoue que je suis assez curieuse de connaître la suite des événements.

Est-ce que je le conseille ?
A celles/ceux qui voudraient savoir comment une réécriture qui n’en est pas une peut donner un roman de qualité : Foncez !
A celle/ceux qui voudraient assister à une romance profonde, sincère, solide : vous pouvez repasser.
A celles/ceux qui voudraient découvrir un futur étrange et fantastique : Tout à fait !

Bisous & clé à molette ❤

giphy

PS : suis-je la seule, à voir ça apparaître 👉
à chaque fois que je lis Kai dans le roman ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Un commentaire sur « CINDER – Marissa Meyer »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s